Mark Eyskens

Ancien Premier ministre - Ministre d'Etat

C’est avec émotion que nous avons appris le décès samedi soir de Gérard Mortier.

Depuis quelques mois, Gérard Mortier luttait avec courage contre la maladie.  En dépit d’un cancer du pancréas dont il était affecté, Gérard Mortier avait tenu jusqu’au bout à honorer son engagement envers notre tribune le jeudi 13 mars prochain. 

Mercredi dernier, il nous faisait savoir que sa conférence à notre tribune restait pour lui sa « ligne d’horizon ». 

Son espoir d’y parler ne tenait pas seulement à la fidélité ou à l’amitié qu’il avait pour notre tribune, mais surtout à l’importance du discours qu’il avait préparé à cette occasion.

Voici plusieurs années que Gérard Mortier travaillait sur le thème de l’identité européenne et du refus des nationalismes.  Belge et flamand, mais avant tout européen convaincu, ayant vécu une carrière internationale de premier plan, Gérard Mortier était considéré comme une conscience de l’idée européenne et du rôle de l’art dans la société.  Son discours était donc particulièrement attendu.  Une séance d’hommage à Gérard Mortier se tiendra dans le courant du mois d’avril au Théâtre Royal de la Monnaie.  Nous y serons associés et nous vous en informerons.

Entretemps, le thème de l’identité et du refus du nationalisme, cher à Gérard Mortier, nous apparaît à ce point important que nous avons choisi d’en poursuivre l’examen grâce à un fidèle ami des Grandes Conférences Catholiques.

jeudi 13 mars 2014 15:30 Square-Brussels Meeting Centre
Télécharger le compte-rendu

Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à contacter notre secrétariat